Comment apprendre à vivre avec moins?

vivre avec moins image
Temps de lecture : 5 minutes

Comment apprendre à vivre avec moins?

Apprendre à vivre avec moins. Partisan du mouvement Minimaliste ou non, on en arrive parfois à un moment de sa vie à se demander si cette course au Plus à un véritable sens?

Comment apprendre à vivre avec moins ne veut pas dire apprendre à se débarasser de tout. Vivre dans un appartement ou une maison vide, devenir un ermite coupé du monde facon Walden ou la vie dans les bois, ou encore se priver de ses passions. C’est simplement challenger le statut Quo et réfléchir si il n’y a pas une alternative à cet état d’esprit de consommateur qui cherche toujours à accumuler plus de choses.

Dans un autre contexte c’est aussi parfois devoir faire face aux aléas de la vie, une perte d’emploi, la maladie, des charges supplémentaires qui nous tombe dessus et bien d’autres choses encores.

Enfin ca peut aussi être un choix de vie, comme les partisans du mouvement FIRE (financial independence retire early) qui préfère se sacrifier au quotidien pour obtenir leur indépendance financiére et profiter d’une retraite jeune par la suite.

Quel que soit les motivations ou aléas de la vie qui te poussent à devoir vivre avec moins. Je voulais écrire cette article pour t’aider à faire face à cette problématique.

Dans cette article je n’aborderai pas les aspects purement pratiques et financiers pour vivre avec moins, comme par exemple analyser tes dépenses, budgéter, traquer tes coûts cacher,etc.
Ce que je voudrais dans un premier temps c’est changer ton état d’esprit et t’expliquer que oui vivre avec moins n’est ni impossible ni quelque chose de négatif malgré que tu as été conditionné à penser le contraire.

Vivre moins avec moins n’a rien d’impossible ou de négatif

La premiere idée à te sortir de la tête est que vivre avec moins ne rend pas malheureux et n’est pas quelquechose de néfaste.

Tu as appris toute ta vie qu’obtenir et accumuler plus de choses était signe de bonheur.
On met souvent ca en opposition à tu sais quoi, Le Pauvre ou celui qui est malheureux. D’ailleurs, quand on étudie l’étymologie du mot Pauvre on se rend compte qu’il vient du latin pauper qui signifie celui qui possède peu. Ah le malheureux! Tu comprends donc que pendant longtemps tu as été conditionné à penser que le matériel c’est la richesse et par analogie un élément important de ton bonheur.

Plus encore, tu es conditionné à penser que

Il faut par conséquent déconstruire cette manière de penser et décorréler la notion de joie et bonheur à celle des possessions matérielles. Par la même occasion se débarasser de la connotation péjorative qui dit que vivre avec moins signifierait vivre moins bien.

En vérité, si tu regardes bien il nous manque toujours quelque chose et ca n’a rien avoir avec ta situation et ton pouvoir d’achat. C’est la dynamique de la société de consommation dans son ensemble qui fonctionne comme tel. Il suffit de regarder les plus riches. Même pour eux dans cette course à l’accumulation ce n’est jamais assez, leurs supercars coûtent de plus en plus chers, tout comme leurs bijoux, maisons, sacs à main ou encore montres.

Pour apprendre à vivre avec moins il faut déjà comprendre que:

1- c’est entierement possible.

2- ce n’est pas un échec.

3- Ca n’a rien de négatif.

Capacité d’adaptation

Si tu regardes bien en réalité nous pouvons nous contenter naturellement de très peu de choses pour vivre au quotidien.

Ce constat peut paraître impossible à accepter face au nombre de biens qu’on s’est vu accumuler au fil des années. Il suffit de regarder chez nous nos placards et penderies: Ce magnifique manteau qu’on s’est promis de mettre un jour, la quinzieme paire de sneakers achetée sur un coup de tête parceque la couleur nous plaisait, ce cuiseur à vapeur qui était en promo et traîne dans les placards depuis, cette guitare qui attend toujours qu’on apprenne à y jouer, ces livres sur nos étagères qui s’impatientent toujours d’être lu …

On n’utilise pas plus de la moitié des choses que nous possédons mais on ne se verrait pas vivre sans pour autant. C’est tout le paradoxe.

Rassures toi, ce n’est rien d’insurmontable. Même si notre quotidien paraît rempli de choses absolument vitales à nos yeux, tu n’as pas besoin de tout ca pour vivre bien.
Il te suffit par exemple de regarder la nouvelle mode que beaucoup de gens adoptes qui consiste á quitter son comfort pour voyager pendant un an ou deux en vivant dans un Van.
Regardes quelques vidéos et tu constatera beaucoup de sourires pour très peu d’objets:

Plutôt cool non?

Ce qui nous amène au second point: La capacité de l’homme à s’adapter est quasi infini. Ca signifie pour toi que, bonne nouvelle, tu es tout à fait apte à t’adapter à vivre avec moins. Au fil des semaines tu ne te rendra même plus compte du changement et tu rigoleras de ce qui te paraissait inatégnable avant.

La capacité d’adaptation de l’homme fait que nous sommes capable de nous accommoder très rapidement face à de nouvelles situations. C’est d’ailleurs une des caractéristiques majeure qui nous différencie des autres animaux et qui a profité à notre évolution au fil des millénaires.

Nous savons aujourd’hui que le cerveau est malléable, pouvant s’adapter de différentes façons selon nos expériences et notre environnement. Tu en entends d’ailleurs souvent parler ces temps ci, la fameuse neuroplasticité.

Autrement dit tu es armé pour faire face à ce genre de situations. Apprendre à vivre avec moins ne devrait être qu’une étape dans ton parcous de vie. D’ailleurs tu y arrivais déjà très bien avant!

Ce qui nous ramène d’ailleurs à mon point suivant: Rappelles toi comment faisais tu avant?

Vivre avec moins: Comment faisais tu avant?

Tu te rappels quand tu étais enfant, un petit bout de bois ramasé en fôret suffisait à t’occuper et te distraire tout l’après midi. Tu jouais avec des objets inventés de toute pièce et si tu n’as pas eu la chance de grandir avec des frères et des soeurs ton imagination te poussait jusquà créer des amis imaginaires.
On a grandit et au fur des années nos attentes et désirs se sont complexifiés.

Tu te rappels quand tu etais etudiant et qu’un mois de travail pendant l’été te servait d’argent de poche pendant un an étudiant …

Ou ton premier boulot mal payé

Conclusion: défi ou délivrance?

Conclusion. Ne pas rester sur une note négative et si au lieu de te dire que tu vas vivre avec moins, dis toi que tu vas vivre Plus.

Tu sors du mindset consommateur et tu te positionne hors du systeme,

Plus d’expérience peux etre plus d’argent, plus d’intentionnalité

Si tu as compris que vivre avec moins n’a rien d’insurmontable pour toi, je t’invite à lire cette article sur les bienfaits d’un mode de vie plus Minimaliste. Ca t’encouragera certainement à continuer à réfléchir à cette voie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *